De la chaleur renouvelable pour Lelystad

Lelystad est forte d’une installation de chauffage bioénergétique. Mais ce n’est pas juste une unité bioénergétique. Il s’agit de la meilleure des Pays-Bas d’après Rene Buwalda, PDG de Primco, qui fait partie de la société d’investissement Momentum Capital. HoSt a fourni l’installation clé en main de chauffage au bois en octobre 2018. Depuis la performance dépasse les prévisions faites initialement.

“Je crois en une combinaison équilibrée de sources d’énergie renouvelables et plus propres pour assurer une conversion énergétique techniquement et économiquement réalisable, ce qui permettra de conduire à une indépendance énergétique de plus en plus grande des Pays-Bas”, déclare Buwalda.

Pas moins de 5 000 foyers et 6 grands consommateurs d’énergie à Lelystad sont désormais indépendants du gaz naturel. Et lorsque la demande de chaleur augmente soudainement, les accumulateurs thermiques permettent de fournir immédiatement et brièvement plus de chaleur renouvelable. Buwalda : “Les conditions météorologiques deviennent de plus en plus imprévisibles et turbulentes et suscitent de plus en plus d’attentes envers une installation à tous les niveaux. Avec HoSt, nous rendons l’impossible possible et nous avons donc la meilleure installation d’énergie de biomasse des Pays-Bas”.

Au-delà des prévisions

L’équipe d’experts de HoSt et une bonne dose de courage de la part de Buwalda ont donné lieu à un dialogue familier. Cette ” recette ” s’est avérée parfaite pour une courte période de construction et une mise en service rapide. Le rôle traditionnel employeur-employé, ou entrepreneur-client, s’est estompé dans le meilleur sens du terme. L’ensemble du projet s’est donc déroulé sans heurts et rapidement, ce qui nous a permis de célébrer le premier allumage habituel dès le mois d’octobre, moins de six mois après le début de la construction. Au cours des trois premiers mois, nous avons déjà enregistré un bénéfice, grâce à la forte demande de chaleur que nous avons également été en mesure de fournir. Toutes nos attentes ont été dépassées “, déclare M. Buwalda.

“Le rôle traditionnel employeur-employé, ou rôle d’entrepreneur-client, s’est estompé dans le meilleur sens du terme. L’ensemble du projet s’est donc déroulé sans heurts et rapidement, ce qui nous a permis de célébrer le premier feu habituel dès le mois d’octobre, moins de six mois après le début de la construction. Au cours des trois premiers mois, nous avons déjà enregistré un bénéfice”.

Rene BuwaldaPDG Primco

Un fonctionnement à faible charge positif

Le fait de pouvoir fonctionner à faible charge est bénéfique à la fois pour le chauffage urbain de Lelystad et pour le modèle économique de Primco, un investisseur qui souhaite s’engager dans la construction de multiples installations d’énergie renouvelable. Lorsque l’installation a une capacité maximale de 15 MWth, le fonctionnement à faible charge ne pose aucun problème. L’installation peut être comparée au mieux avec des jumeaux identiques : deux chaudières, des fours et des alimentateurs identiques. Chaque chaudière peut fonctionner indépendamment l’une de l’autre et même à une charge partielle de 30%. Par conséquent, pendant les mois les plus chauds : Production de 2,5 MWth par une chaudière au lieu de zéro au compteur. Buwalda : ” Nous avons à cœur les intérêts de nos partenaires, c’est pourquoi il est très intéressant que nous puissions même produire de la chaleur dans les mois qui n’ont pas la lettre ” r ” dans leur nom. En partie grâce à nos partenaires, la réalisation de l’installation a été rendue possible”.

Chaque année, 21 000 tonnes de déchets de bois (résidus d’élagage), provenant de l’entretien forestier nécessaire dans la région, sont brûlés et convertis en chaleur pour le réseau de chauffage urbain.

La chaleur sera fournie, par l’intermédiaire du réseau de chauffage urbain, à près de 5 000 petits consommateurs et 6 grands consommateurs d’énergie.

Grâce au filtre à manches et à une technique de nettoyage poussée (injection d’urée), l’installation garantit de faibles émissions de poussières et de dioxyde d’azote (poussières : <5 mg/Nm3 en NOx: <145/Nm3).

Grâce à la production de chaleur renouvelable, environ 7,5 millions de Nm3 de gaz naturel sont économisés, ce qui contribue positivement à la transition vers les énergies renouvelables.

CONTACTEZ-NOUS

Vous avez des questions ou des remarques ? Besoin de plus d’informations ou de conseils ? N’hésitez pas à nous contacter !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.