HoSt construit à Guichen, en France, sa première unité de purification agricole du biogaz en biométhane, de la gamme MICROFERM+

HoSt construit sa première unité de purification de biogaz en biométhane MICROFERM+ dans un élevage bovin à Guichen près de Rennes. Les installations MICROFERM+ sont spécialement conçues pour la digestion anaérobique de matières premières agricoles liquides et solides. HoSt est le fournisseur unique pour ce projet clé en main dont la mise en route est prévue en novembre de cette année.

Pour donner aux agriculteurs la parfaite opportunité d’utiliser leurs ” déchets ” agricoles  pour produire du biométhane, HoSt a développé le MICROFERM+. Il s’agit d’une solution clé en main pour une installation de biogaz agricole combinée à un système de purification du biogaz, utilisant la technologie de séparation membranaire, et d’un système de contrôle de l’installation dans un container compact et modulaire unique.

“Le développement continu et l’ingénierie collaborative nous ont permis de combiner l’expertise de HoSt en matière d’installations de biogaz et la technologie de valorisation du biogaz de Bright Biomethane, qui a abouti à la conception du MICROFERM+”, déclare Jean-Sébastien Tronc, directeur commercial de HoSt France.

GAEC DU VALLON

Le GAEC du Vallon à Guichen est actuellement en pleine construction. Une fois opérationnelle jusqu’à 7 400 tonnes de fumier de bovins et d’ensilage de maïs sont digérées en anaérobie chaque année pour produire 100 Nm3 de biogaz par heure. Dans le système purification, le biogaz est purifié à 55 Nm3 de biométhane par heure et est injecté dans le réseau de gaz. L’installation comprend un système de récupération de chaleur éprouvé. Grâce à l’équipe de maintenance disponible sur place de HoSt, une équipe d’assistance technique et un stock de pièces de rechange compétent peut être garanti 24h/7j.

MICROFERM+ UNITE DE BIOGAZ

Les installations de biogaz MICROFERM+ conviennent aussi bien aux flux de déchets liquides qu’aux flux de déchets solides, qui sont introduits séparément dans le digesteur. L’usine MICROFERM+ est conçue pour la digestion anaérobique annuelle d’environ 5 000 à 10 000 tonnes de matières premières pour produire au maximum 550 000 Nm3 de biométhane. Les résidus de digestion, les matières restantes après le processus de digestion anaérobique, peuvent être séparées ou stockées directement dans un entrepôt secondaire, pour être utilisées en épandage sur les cultures.